Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 16:11

 

vernissage-8998.JPG

 

 

 

 

Dès 18h une foule de visiteurs a visité l’exposition organisée pour la première fois à Saintes par « Viêt-Nam 17 » à la salle Centrale.

 

vernissage-9004.JPG

 

 

 

Nhung Lehoux, présidente, a tenu à présenter les trois artistes invités.

 


 

 

 

 

 

Lai Thi Mai-Liên, une artiste vietnamienne qui a la vocation de faire connaitre les techniques de la peinture traditionnelle vietnamienne comme la peinture à la laque, peinture sur le papier de riz, peinture sur soie traditionnelle exposait ses œuvres.portraits-ethniques.jpg

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 Cô, pour un temps, a laissé son atelier-expo oléronais, pour mettre à notre portée ses tableaux qui regorgent d’énergie et qui nous laissent deviner un monde de rêves où les couleurs jouent avec la lumière ce qui confère à l’art tout son sens onirique.vernissage-8968.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


vernissage-8983.JPG

 

 

 

 

 

Christine Lainé peint avec beaucoup de grâce. Le choix des couleurs chaudes, inspiré des artistes de Hoi An (ville du centre du Viêt-Nam) est on ne peut plus gai.

« Mei Mei », est une de ses œuvres tout en douceur et en sensibilité.

peinture-015

 

Vous pouvez (re)visiter cette très belle exposition en cliquant sur ce lien : 

  album-vernissage album-vernissage

Ce petit film pour mieux vous faire partager le travail de Mai-Liên :

 


 

 


 

La laque…un peu d’histoire :


A l’Ecole des Beaux Arts de Hanoi, fondée en 1930 par

Victor Tardieu victor-Tardieu.jpget Nam Sonimages52057_nam-son.jpg,

ancien élève des Beaux Arts de Paris, les enseignants français et leurs élèves vietnamiens ont eu l’idée de mettre au service de l’Art cette technique traditionnelle de la laque.

Ainsi naquit la Peinture à la laque vietnamienne.

 

La laque est une résine extraite du laquier, arbre poussant dans les régions montagneuses s’étendant du nord du Viêt Nam à la Birmanie.

Elle se solidifie à l’air et permet de recouvrir les bois de construction et les bambous tressés d’une couche protectrice, imperméable, résistante aux éraflures et aux acides.

D’abord suc laiteux, récolté par incision de l’écorce, la laque devient marron après malaxage et constitue la base de la peinture. Elle est aussi employée comme vernis de finition.

Cuite, elle est utilisée comme couleur noire.

Elle ne peut être colorée que par certains pigments minéraux, d’autres risquant de l’oxyder.

 

A l’origine, n’existaient que des rouges à base de pierre rouge dans la nature (comme dans les pagodes), complétés par la suite par du jaune, du vert et du bleu.

La couleur blanche est apportée par l’incrustation de morceaux de coquilles d’œufs et l’application de très fines feuilles d’argent. Quant aux feuilles d’or, outre la couleur jaune, elle donne au tableau son côté précieux.

Selon l’inspiration de l’artiste, seront ajoutées des incrustations de morceaux de coquilles d’escargot, de poudre ou morceaux de nacre de moules d’eau douce.

 

La laque s’applique en plusieurs couches successives. Chaque couche doit sécher avant d’être soigneusement poncée au papier de verre, à sec ou le plus souvent sous un filet d’eau, avant l’application de la couche suivante. Il faut en général plusieurs couches de chaque couleur. Le ponçage permet de faire apparaître différentes formes et couleurs.

 

Une dernière couche de laque, non colorée, est appliquée comme vernis, servant à la fois à protéger et à donner de la profondeur au tableau. Le lissage de finition est fait avec la paume de la main.

 

Le support de la peinture est une plaque de bois de bonne qualité, fabriquée par quelques artisans spécialisés,  recouverte de plusieurs couches de résine cuite mélangée à de la sciure de bois et du coton. Ce support est toujours de couleur noire, parfaitement lisse et résistant aux déformations, prêt à peindre.

 P1070779.JPG

 La peinture à la laque poncée, une technique que Mai Liên a appris pendant ces études à l'école des beaux arts de Hanoï (en vietnamien, « son mai » qui signifie : laque poncée)

La palette de couleurs 

Il y a deux sortes de laques: la laque noire, qui n'est plus brute, et la laque brune pour les couleurs chaudes. La laque noire donne la couleur noire des traits, ainsi que les parties noires et les couleurs froides.La palette de couleurs est constituée de pigments naturels. Pour le rouge, ce sont des couleurs de pierre rouge (son), qui donnent des rouges différents. Le blanc est fait avec de l'argent, ou de la coquille d'œuf, le jaune avec de l'or ou de la laque brune. Certains pigments spéciaux proviennent de la nacre coquillages...
P1070780.JPG
Technique pour peindre à la laque

Le support est constitué par une plaque de bois de bonne qualité. On commence par une couche de poudre de terre, mélangée dans la résine de la laque brute, puis il faut laisser sécher. Ensuite, le peintre ajoute une couche de poudre de bois, également mélangée avec la résine, et colle une couche de coton très fine sur les deux faces du panneau. Après le séchage, il faut réaliser encore une dizaine de couches de laque brute, laisser sécher et poncer chaque couche, pour obtenir enfin un support lisse et plat.

Le facteur temps

Le temps est un facteur essentiel dans la réalisation d'une laque. Il faut en moyenne trois-quatre mois pour terminer un tableau. En général, les peintres travaillent sur croquis plusieurs laques à la fois et se font aider par des artisans laqueurs. Paradoxalement, l'humidité est nécessaire au séchage de la laque.
P1070781.JPG

La réalisation du tableau

L'artiste commence par les traits noirs. Ensuite, il ajoute les couleurs, l'une après l'autre, et l'une sur l'autre après chaque séchage, bien sûr. Il faut en général plusieurs couches de chaque couleur. 
C'est le ponçage qui permettra finalement de mélanger les couleurs. En particulier, il fait apparaître les traits et les couleurs des premières couches. C'est vraiment à ce moment-là que jouent le savoir-faire et l'expérience de l'artiste. 
Pour terminer, il s'agit de faire briller la laque, à la main, en frottant plusieurs fois la surface du tableau. Cette dernière main artisanale fait toute la différence; une laque traditionnelle ne sera jamais très brillante. C'est aussi la richesse des matériaux utilisés, or, argent, pigments naturels, qui fait la qualité et la profondeur de la composition.....

Liens utiles pour suivre vos artistes : 

Mai Liên : http://laithimailien.free.fr/php/accueil/accueil.php

Cô :

http://www.couleurs-cabanes.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=10&Itemid=9

 

Christine Lainé : http://danstouteslescouleurs.over-blog.fr/40-articles-blog.html

 

 

Les photographies sont de Philippe Texier et Pierre Lehoux. Merci à Jean-Marie de l'association artistique de Rouillac pour son film.


Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean-Marie Pinganaud 14/11/2013 11:35


Tres belle exposition, mais aussi tres belle présentation sur votre site! J'y ai passé un bon moment en compagnie de grands artistes, et merci pour l'accueil chaleureux. Ces 2 jours passés en
votre compagnie resteront un bon souvenir. Merci!


Amicalement, Jean-Marie.

Présentation

  • : Le blog de l'association Viet Nam 17
  • : Pour mieux faire connaître le Vietnam et ses habitants si chaleureux.
  • Contact

Profil

  • Viet Nam 17
  • Association créée le 4 novembre 2009 ayant pour but de mieux faire connaître ce beau pays et la culture de ses habitants si courageux et si attachants.
  • Association créée le 4 novembre 2009 ayant pour but de mieux faire connaître ce beau pays et la culture de ses habitants si courageux et si attachants.

Recherche

Articles Récents

  • Apprendre à cuisiner des nems (11 janvier 2020)
    L e Nem (ou Nem Ran dans le Nord Vietnam, Cha Gio dans le Sud Vietnam … ) est l’une des spécialités culinaires vietnamiennes les plus connues et appréciées par les locaux mais aussi par les étrangers. Le Nem est également nommé « Pâté impérial » (ou rouleau...
  • fête du Têt 2020 : Inscription en ligne avec HELLOASSO
    HELLOASSO est un site français de paiement sur Internet pour les associations. Il est devenu notre billeterie. Vous aurez également accès au menu proposé et au programme de cette soirée . Voici le lien pour vous inscrire en ligne : Inscription fête du...
  • Une première séance d'art floral asiatique à Saint-Georges des Coteaux
    A deline se définit comme une artiste florale démonstratrice. Elle exerce ses talents de professeur, animatrice et coach . Elle participe également à de nombreux salons. Mais Adeline est également adhérente avec Daniel, son mari, à notre association....
  • bulletin de réservation fête du Têt 2020
  • Les origines de la fête du Têt
    V oici en introduction ce qu'en dit "Wikipédia" : Le Têt Nguyên Dán est la fête du Nouvel An vietnamien (en quốc ngữ Tết Nguyên Ðán, en chữ nôm 節元旦), littéralement « fête du premier jour de l'année » : en effet, il existe d'autres fêtes nommées Têt, comme...
  • Fête du Têt 2020
    RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS : Tel : 06 95 18 00 36 ou contact@vietnam17.fr Notre site : http://vietnam17.fr bulletin de réservation à télécharger Pour s'inscrire en ligne sur HELLOASSO (paiement par carte bancaire) : Inscription en ligne HELLOASSO
  • Un petit condensé de notre cours de cuisine du 16 novembre 2019
    U n cours de cuisine a rassemblé 23 personnes, dès 16h en ce samedi de novembre. Notre présidente Nhung Lehoux qui assurait le cours a su compter sur des cuisinier(ère)s particulièrement motivés pour concocter des plats maisons très goûteux. Au menu de...
  • Résumé de notre diaporama du voyage 2019
    O n ne se plaindra pas cette fois encore le public a répondu présent à nos appels malgré le très mauvais temps qui sévit sur notre région. Le journal SUD OUEST s'est fait l'écho de cette initiative ainsi que "Le mois à Saintes" et "Vidici" et nous les...
  • Quoi de plus sympa pour les adhérents inscrits au cours de cuisine que de se retrouver, pour démarrer la nouvelle saison, chez EURASIE autour d'un repas sur le thème de la "découverte des spécialités asiatiques"... en particulier vietnamiennes ? Rendez...
  • cuisiner le Bún chả Hà Nội (cours de cuisine du 21 09 19)
    L es meilleurs bún chả sont ceux servis à Hanoï, la capitale dans le nord du Vietnam. En se baladant dans les belles rues de Hanoï, il était impossible de le manquer, le « bun cha » est présent partout dans les rues, les gargotes et les bons restaurants....

Pages